Exposition Balades Colorées 2018 par les peintres de l’atelier

 

Le 7 avril j’ouvrirai les Balades Colorées 2018 et les refermerai le 31 mai

Après avoir créé l’Ecole du Peintre dans les Yvelines en 1989 je suis arrivée à Is-sur-Tille en 1997 pour suivre mon mari muté à Valduc. Grâce à Robert Ramon avec qui j’étais élève sculpteur de Davis Schneider, un atelier de l’ancien office du tourisme m’a été confié en 1998. Rapidement devenu Section Art Plastique du CEA Valduc l’atelier existe depuis 2000 et a compté régulièrement une moyenne de 25 peintres. J’y ai choisi de poursuivre ce que j’avais commencé en région parisienne, c’est-à-dire : ouvrir un espace plusieurs jours par semaine accessible aux débutants comme aux confirmés et dont la spécificité repose sur une présence d’artiste, une salle propice au travail et des chevalets de peintres.

Les Balades Colorées 2018 font suite aux trois éditions précédentes qui nous ont permis d’explorer plusieurs aspects des raisons qui nous amènent à peindre et faire partie de l’atelier de peinture d’Is-sur-Tille :

Avec les Balades Colorées 2009, chacun a choisi parmi tous les sujets qui le poussent à peindre celui qui l’anime le plus, là en ce moment, parce que chaque toile, chaque dessin est à voir comme une prise de « parole de peintre ».

La présentation de cette recherche s’est faite, pour chaque peintre, par la réalisation de trois tableaux : Au centre un tableau présentant ce que nous aimons peindre, à sa gauche un autre le situant dans une référence antérieure et à sa droite un troisième le plaçant dans un contexte à venir.

Avec les Balades Colorées 2011, chacun a réalisé un tableau représentant sa propre chaise comme il aurait fait son autoportrait. Cette exposition était accompagnée de la création d’une installation intitulée «  Invitation à s’asseoir », en forme de charpente partant du sol et allant rencontrer la charpente apparente de la salle, qui, tel un tipi, a abrité notre rencontre et nous a permis de poser la question : A quoi sert l’art dans nos cadre de vie ?

Avec Balades Colorées 2015, nous avons isolé le fil conducteur de chacun, l’avons mis au cœur de notre toile et l’avons peinte comme un mandala. L’ensemble de ces tableaux ont eux-mêmes constitué le centre d’une installation de 100m2, extérieure, collective et éphémère, déployée un matin et refermée le soir, intitulée « Parterre de toiles étoilées ». Cette œuvre circulaire, à parcourir à petits pas était accompagnée de plantes tinctoriales et de peintures suspendues, se balançant au vent.

Dans la salle d’exposition, les peintures réalisées à partir du thème de l’hirondelle étaient à voir en analogie avec les allers-et-venues de chaque participant de l’atelier. Puis la semaine suivante, les portraits des peintres de l’atelier ont succédé aux hirondelles et ont partagé l’accrochage avec de grands portraits de personnages qui nous touchent, tels que peintres, musiciens, sportifs, sculpteurs, scientifiques, poètes, prix Nobels.

Ces nouvelles Balades ont révélé la singularité de chacun, montré que chacun peint et parle son tableau tel qu’il est, autant qu’il déploie un faire ensemble fait de partage, d’échange, de convivialité, d’amitié, chacun à sa mesure.

Balades Colorées 2018.

Une exposition déployée sur 2 mois,

où les 25 peintres de la section art plastique de L’ALC Valduc,

exposent leur univers pictural,

à tour de rôle,

par 3 ou par 4.

 Quelle en a été la thématique ?

Qu’avons-nous donc à protéger au point d’en faire une peinture?

L’exploration de cette question à partir de 3 thèmes : l’artichaut, l’oignon et la châtaigne, a conduit les peintres à approcher, chacun avec sa singularité, l’essentiel de l’existence: l’amour, la vie, la femme, le temps, l’enfance, l’élégance, l’ailleurs, l’effacement, la douceur, l’appel, la célébration de la couleur, la vieillesse, la nature etc…

A travers différents exercices, expériences et approches, explorés au cours des trois ans qui nous séparent des Balades colorées 2015, nous avons pu remarquer que notre toile, avant même de la peindre pour le plaisir de peindre, est une surface peinte qui s’expose, s’offre au regard du public-spectateur.

Nous avons alors peint un tableau particulier « dit bouclier-tablier : Cœur à Coeur» qui devient le gardien de ce que le peintre lui demande de garder, en ce sens ce qui est peint sur la toile représente, symbolise, évoque, traduit l’essentiel de la parole d’un peintre jusque parfois au sacré de cette parole.

 Balades Colorées 2018 ouvre également les portes de l’atelier de peinture situé au premier étage du bâtiment Centre Culturel Carnot.

Des cahiers « Carnets de Voyage à l’Atelier » sont consultables par les visiteurs qui y trouveront la façon dont chacun occupe sa place à l’atelier, le plaisir qu’il a d’y venir peindre autant que les principales recherches entreprises au cours de son passage à l’atelier.

 

Les commentaires sont fermés.